Portrait de
Véronique Ducoin

Propriétaire du Château
La Rose Bourdieu

VÉRONIQUE ME REÇOIT CHEZ ELLE AU CHÂTEAU LA ROSE BOURDIEU, OÙ LA NATURE S’ÉPANOUIT, À LA FOIS ABONDANTE ET MAÎTRISÉE, SOUS UN MOIS D’OCTOBRE ENSOLEILLÉ.

Véronique, votre maison est très ancienne, depuis combien de temps en êtes-vous propriétaire ?

«Ma famille est propriétaire de cette maison depuis plusieurs générations. L’histoire a commencé avec mon arrière grand-père, Joseph Rosset, qui a acquis cette maison en 1870. Quelques années plus tard il planta des vignes, et c’est mon grand-père, Louis-Emilien, qui développa l’exploitation. Ma mère, Geneviève Ducoin habitant alors à Paris, a repris l’exploitation en 1964 et c’est une année plus tard qu’elle décida de travailler avec la Cave d’Espiet, lui permettant de gérer son vignoble à distance. Le Château La Rose Bourdieu était alors pour la famille une agréable maison de vacances. C’est en 1990 nous avons repris avec mon frère, François Ducoin, la gestion de la propriété. Pharmacienne de formation, fille de viticulteurs depuis plusieurs générations, il a été naturel pour moi de travailler sur les terres de ma famille.»

Et vous avez décidé d’habiter ici…

«Oui, cette maison je la connais très bien car j’y venais régulièrement étant,jeune. Aujourd’hui je l’entretiens et je fais vivre ce chai et ces murs qui datent du XVIème siècle. Cela demande beaucoup d’effort et d’investissements mais j’y suis très attachée.»

Quelles sont les particularités de votre vignoble ?

«Les parcelles, d’un seul tenant, sont exposées sur un plateau dominant le village de Branne. Il paraîtrait même qu’une villa gallo-romaine aurait été construite à proximité. 3 cépages sont cultivés : le merlot, le cabernet sauvignon et le cabernet franc. L’autre particularité est que nous nous sommes engagés dans une culture biologique depuis 2010. Mes stages en biodynamie m’ont notamment permis de retenir quelques conseils sur l’influence de la lune. A titre d’exemple lorsque la lune est en périgée (proche de la Terre), nous savons que le risque de développement de champignon est au plus haut, et nous agissons en conséquence. Je surveille également avec attention la pluviométrie.»

Pourquoi ce tournant dans la culture de vos terres ?

«Personnellement, je n’aime pas les produits chimiques. J’ai souhaité certifier mon vignoble « biologique » afin de travailler en affinité avec mes convictions. Un vignoble est le reflet des personnes qui le cultive.»

Comment palliez-vous aux risques lies intemperies ?

«Je soigne mes plantes comme je soignerais un patient, avec de l’attention et des remèdes ! Je reste vigilante et surveille mes vignes 365 jours par an. Malgré toutes ces attentions, il arrive que le château produise de petites récoltes, mais je suis consciente de ces risques.»

Pourquoi travailler avec Producta Vignobles ?

«Producta Vignobles est le partenaire commercial de notre cave. Implanté depuis longtemps sur les marchés de la Grande Distribution et de l’export, il saura trouver des débouchés nécessaires pour nos vins bios. De plus, grâce à notre synergie, nous sommes plus forts, chacun apporte son
expertise pour exceller dans son domaine et offrir des produits de qualité.»

Newsletter Producta

Civilité * :
Nom * :
Prénom * :
Pays * :
Adresse e-mail * :
Veuillez ressaisir votre Adresse e-mail * :
Par quels types de vins êtes-vous intéressé ? * :
Vins d'appellation Bordeaux
Vins d'appellation Médoc
Vins du Sud-Ouest
Vins d'appellation Saint-Emilion et satellites
Acceptez-vous de recevoir des informations de la part de Producta Vignobles ? * :
Les champs marqués d'un * sont obligatoires.